Momu, muse de la couture

Le corps est un support parfait pour l’art. Et les vêtements sont un sublime exemple des œuvres qui peuvent égayer notre apparence…

Momu, muse de la couture

Créer à l’envi
Des œuvres d’art
Que l’on puisse porter ;

Tisser des habits
Aux étoffes rares
De toute beauté ;

Concevoir encor
Des robes de soie
Ou rouges ou blanches ;

Égayer les corps
Des pauvres aux bourgeois
Qu’importe les hanches ;

Confectionner
D’étonnants costumes
De cérémonie

Et pouvoir tailler
Pour toutes coutumes
Des ensembles unis ;

Oser embellir
L’intimité
Par la dentelle

Et savoir bénir
La religiosité
D’aumusses belles ;

C’est ainsi transie
Que Momu emploie
Son talent

Colorant la vie
De ce qu’elle conçoit :
Des vêtements.

J’hall Vorondil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires:

  1. suzanne verdier

    J’imagine des petites souris et des petits oiseaux qui chantent cette chanson….

    Comment?!! Tu crois que je suis influencée par Cendrillon….. pit-être oui… 😉

    • Jhall

      Héhé, en effet, on vois rapidement d’où tu tires ton influence ! :p