Khäatyn, village fantôme

C’était un village prospère… Oneko, le combattant des ténèbres aurait voulu en sauver les habitants, sa famille… Il n’en reste que des ruines…

Khäatyn, village fantôme

De petites maison de bois et de pierre,
Au pied d’une montagne imposante et terrible,
D’un village oublié et autrefois prospère
Qui, d’un funeste assaut de bandits, fut la cible
Se dressent en fantôme à la vue de chacun
Veillant de son ombre les villageois éteints…

La végétation – des ronces et buissons –
Ronge les bâtisses aux vieux murs effrités
Tandis que les tombes gémissent sans un son
Quand vient s’y attaquer le chaud sable doré.
Là tout n’est que ruines et ajoncs épineux
Dévorés par le temps qui se fait silencieux…

Nul n’ose s’approcher de ce lieu hanté
Depuis que le massacre y eut été commis.
La légende raconte aux badauds intrigués
Que dans les rues sombres où sont mort les bandits
Veille encor le vengeur ténébreux du village.
Lame noire à la main, nul ne sait son visage…

J’hall Vorondil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires:

  1. suzanne verdier

    Le village d’Oneko….. sombre histoire… mais l’Amour le soignera peut-être 😉

    • Jhall

      La vengeance l’a apaisé, l’amour le soignera. ^^