J’hall, maître poète

Le maître poète est le gardien du Temple des Arts. Il me semble donc légitime qu’il ait son propre poème. Il possède cependant encore tant de secrets…

J’hall, maître poète

Une plume à la main, il se dépeint poète,
Lui qui fut vagabond dans ses jeunes années
Parcourant tous les lieux d’une immense planète,
Exprimant sa bohème, aimant la partager.
Au détour des chemins, au hasard des voyages,
Il chantait ses écrits, dans tous les paysages.

Aujourd’hui, le voici gardien d’un palais
Battit pour accueillir tous les arts existants
Où il écrit tanka, ballades et sonnets
Et cela, maintenant, depuis plus de mille ans
Au côté des muses, artistes émérites,
Auxquelles il dédie des louanges écrites.

Sa passion l’a mené sur des chemins uniques
Où il a pu créer un poème vivant
Et rédiger des flots de ces textes lyriques
Qui naissent de son cœur presque amoureusement.
Et, pour l’éternité, il créera les écrits
Qui comblent le dédale imprégnant son esprit.

J’hall Vorondil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires:

  1. Suzanne

    Me gusta!!!! Il te ressemble vraiment beaucoup ce gardien <3

    • Jhall

      Ahah, merci beaucoup ma p’tite Suzanne! ^^ Je suis un J’hall moins sage et moins doué que celui-là, mais ton compliment me fait plaisir. :3